Feedback
ella
Depuis le 1er octobre 2016, les règles en matière d’octroi d’allocations aux chômeurs temporaires ont été durcies, du fait qu'en cas de chômage temporaire pour raisons économiques, la dispense de stage ne vaut plus.
Ceci s’applique tant aux ouvriers qu’aux employés.
 
Une dispense de stage est encore toutefois prévue pour certaines situations.
 
Pour les autres formes de chômage temporaire (force majeure, force majeure médicale, panne technique, intempéries, fermeture collective de l’entreprise pour vacances annuelles ou repos compensatoire, grève, licenciement d’un travailleur protégé), rien ne change.
 
 
 
Conséquences pour l'employeur
Cette nouvelle mesure n'a aucune influence sur les formalités que l'employeur doit remplir lors d'une demande de chômage temporaire pour raisons économiques.
L’employeur peut aussi toujours demander le chômage temporaire pour raisons économiques pour tous les travailleurs.
Lors de son choix de mettre certains travailleurs au chômage temporaire ou non, l’employeur pourrait tenir compte de leur droit individuel à des allocations.
 
Quelles sont les conséquences pour le secteur public
Les modifications en question s’appliquent également au personnel contractuel employé dans le secteur public. Attention : le chômage temporaire pour raisons économiques pour les employés n'est possible que chez les employeurs soumis à la loi sur les CCT.
Source:
AR du 11/09/2016 modifiant les articles 42, 42bis, 118 et 133 de l’AR du 25/11/1991 portant réglementation du chômage
Depuis le 1er octobre 2016, en cas de chômage temporaire pour raisons économiques, la dispense de stage ne vaut plus. Dès lors, les conditions d’admissibilité s’appliquent comme en cas de chômage complet.
Cela signifie qu’un travailleur dans un système de chômage temporaire pour raisons économiques devra observer un stage d’attente avant de pouvoir prétendre à des allocations de chômage.
Le stage d’attente signifie que le travailleur devra avoir presté un certain nombre de jours de travail ou de jours assimilés pendant la durée d’une période de référence.
 
Dans une série de cas, une dispense de stage est toujours possible après le 1er octobre 2016.
Les travailleurs qui ont déjà reçu des allocations de chômage temporaire auprès de leur employeur au cours des 3 dernières années précédant leur demande d’allocations (au moins un jour) sont dispensés du stage à condition d’avoir été en service le 30 septembre 2016 auprès de cet employeur et d’avoir pu bénéficier d’allocations de chômage temporaire à cette date.
Cela signifie que les travailleurs qui sont en service le 1er octobre 2016 et se trouvent déjà dans un système de chômage temporaire pour raisons économiques sont dispensés du stage pour toute la période en service auprès de l’employeur.
Les élèves qui suivent un enseignement en alternance ou un enseignement à horaire réduit ou une formation à temps partiel reconnue ou une formation en alternance sans encore être soumis à l’obligation scolaire à temps partiel, restent dispensés du stage pour toutes les formes de chômage temporaire. Ils ont donc immédiatement droit à des allocations de chômage temporaire.
 
 

Oeps,

Désolé, il s'est produit une erreur.

Veuillez réessayer plus tard.

Cette information est-elle utile pour vous ?

Oui Non

Quelle affirmation décrit le mieux votre feedback ?






Votre feedback

La version du navigateur que vous utilisez n'est pas optimale pour ce site web. La plupart des fonctions ne seront pas correctement prises en charge. La version que vous utilisez, n’est plus soutenue par Microsoft. Vous n’êtes donc plus protégé. Afin de pouvoir garantir la sécurité et la confidentialité de vos données, nous vous conseillons de passer le plus rapidement possible à Internet Explorer 11 ou d’utiliser la dernière version d’un autre navigateur.