Feedback
ella
Les indices ont été publiés par le SPF Économie.
 Comme prévu, l'indice santé lissé de février (107,25) a atteint le niveau de l'indice pivot des pouvoirs publics (107,20).
Cela signifie que les allocations sociales et les traitements de la fonction publique sont indexés à concurrence de 2 %. Les salaires minimaux et indemnités sectoriels qui sont liés à cet indice des pouvoirs publics sont eux aussi indexés à concurrence de 2 %.
 
Ces augmentations prennent cours à partir du :
 
1er mars 2020
- pour la plupart des allocations sociales liées à l'indice (e.a. les allocations de chômage, les allocations en matière d'interruption de la carrière professionnelle et de crédit-temps, les allocations de maladie et d'invalidité, les allocations familiales, etc.) ;
- pour le revenu national mensuel minimum moyen garanti ;
- pour certains salaires minimaux sectoriels (e.a. les hôpitaux privés, les maisons de repos, etc.) ;
- pour l'indemnité complémentaire de chômage avec complément d’entreprise (prépension) (si le secteur ne prévoit pas de régime propre).
 
1er avril 2020
- pour les traitements et certaines allocations du personnel de la fonction publique fédérale et régionale (e.a. l'allocation de foyer et de résidence, la prime de bilinguisme, etc.) ;
- pour certains salaires minimaux sectoriels (notamment le secteur socioculturel, etc.) ;
- pour certains montants liés à l'indice (e.a. la rémunération de base en cas d'accident du travail, etc.).
 
1er janvier 2021
- pour certaines primes annuelles ;
- pour certains montants liés à l'indice (e.a. la rémunération de base en cas d'accident du travail, etc.).
Source:

Oeps,

Désolé, il s'est produit une erreur.

Veuillez réessayer plus tard.

Cette information est-elle utile pour vous ?

Oui Non

Quelle affirmation décrit le mieux votre feedback ?






Votre feedback

La version du navigateur que vous utilisez n'est pas optimale pour ce site web. La plupart des fonctions ne seront pas correctement prises en charge. La version que vous utilisez, n’est plus soutenue par Microsoft. Vous n’êtes donc plus protégé. Afin de pouvoir garantir la sécurité et la confidentialité de vos données, nous vous conseillons de passer le plus rapidement possible à Internet Explorer 11 ou d’utiliser la dernière version d’un autre navigateur.