Feedback
ella
Tant les chômeurs temporaires que les chômeurs avec complément d’entreprise (RCC) ont, depuis le 1er avril 2020, la possibilité de reprendre temporairement le travail dans un secteur vital.
Pendant la période de reprise du travail, ils conservent 75 % de leur allocation de chômage. Nous en avons déjà parlé dans un Bulletin d’information précédent.
 
Rappel : par secteurs vitaux, on entend l’agriculture, l’horticulture et la sylviculture. La personne concernée peut y être employée soit directement par un employeur, soit en tant qu’intérimaire.
 
Cette mesure a pris fin le 31 août 2020.
 
Le besoin de garantir l’emploi dans les secteurs vitaux reste toutefois présent pour les mois de septembre et octobre 2020.
 
C’est pourquoi le gouvernement prolongecette mesure jusqu’ au 31 octobre 2020. 
Jusqu’à cette date, le chômeur temporaire et le bénéficiaire du RCC peuvent donc reprendre temporairement le travail dans un secteur vital avec maintien de 75 % de l’allocation de chômage.
 
Exception pour la reprise du travail d’un bénéficiaire du RCC chez un ancien employeur !
La prolongation de cette mesure n’est pas prévue pour les bénéficiaires du RCC qui reprennent le travail dans un secteur vital chez leur ancien employeur. Elle prendra fin le 31 août 2020.
 
Si un bénéficiaire du RCC reprend donc le travail chez son ancien employeur dans un secteur vital, il perd son allocation de chômage après le 31 août 2020 pendant la reprise du travail.
Source:
Arrêté royal du 13 septembre 2020 modifiant l’article 7 de l’arrêté royal du 23 avril 2020 assouplissant temporairement les conditions dans lesquelles les chômeurs, avec ou sans complément d’entreprise, peuvent être employés dans les secteurs vitaux et visant à geler temporairement la dégressivité des allocations de chômage complètes

Oeps,

Désolé, il s'est produit une erreur.

Veuillez réessayer plus tard.

Cette information est-elle utile pour vous ?

Oui Non

Quelle affirmation décrit le mieux votre feedback ?






Votre feedback

La version du navigateur que vous utilisez n'est pas optimale pour ce site web. La plupart des fonctions ne seront pas correctement prises en charge. La version que vous utilisez, n’est plus soutenue par Microsoft. Vous n’êtes donc plus protégé. Afin de pouvoir garantir la sécurité et la confidentialité de vos données, nous vous conseillons de passer le plus rapidement possible à Internet Explorer 11 ou d’utiliser la dernière version d’un autre navigateur.