Feedback
ella
Comme annoncé dans un bulletin d’information précédent, la FGTB et la CSC prévoient une action dans le cadre des négociations interprofessionnelles le lundi 29 mars 2021. 
 
La SNCB et De Lijn adhèrent à cette action.
 
Une offre de train limitée sera assurée du dimanche 28 mars (22 h 00) au lundi 29 mars (22 h 00). De Lijn prévoit également des perturbations le 29 mars.
 
Grève annoncée
 
Les médias ont déjà largement relayé l'information. 
 
Lorsqu'une grève des transports publics est annoncée clairement et à temps dans les médias, les travailleurs qui, d'habitude, se rendent au travail en train ou en tram/bus (par exemple) doivent prendre les mesures nécessaires pour arriver sur leur lieu de travail d’une autre manière à l'heure convenue.
 
Les travailleurs ont également le temps de prendre les dispositions nécessaires. Pensez au covoiturage, au transport privé, au travail à domicile, au travail dans une agence satellite...  
 
Conséquences : salaire garanti ?
 
Les travailleurs qui n’arrivent pas au travail ou arrivent en retard n’auront pas droit au salaire garanti.
 
Service minimum de la SNCB
 
Le transport ferroviaire connaît un régime de « service minimum ».
 
Les travailleurs qui souhaitent faire grève doivent le signaler au plus tard 72 heures à l’avance.
La SNCB élaborera alors une offre de transport en fonction des collaborateurs disponibles. Elle communiquera cette offre aux voyageurs au plus tard 24 heures à l’avance.
 
Offre de transport adaptée chez De Lijn
 
Un projet de décret prévoit, en cas de grève, une offre de transport adaptée pour le transport urbain et régional commun sur la base des membres du personnel disponibles. 
 
En l'occurrence, il n'est pas question d’un service minimum, ni de la possibilité de mobiliser du personnel à cet effet.
 
Précisons qu'il ne s'agit encore que d'un projet de décret. Il ne s’applique donc pas à la grève du 29 mars.
 
Télétravail et grève
 
Actuellement, le télétravail est toujours obligatoire. Cette obligation ne s’applique pas si la nature de la fonction ne permet pas le télétravail ou si la continuité de l’entreprise, de l’activité ou de la prestation de services est compromise.
 
Bien entendu, le droit de grève s’applique également aux télétravailleurs.
 
L’employeur peut demander à ses travailleurs de l’informer de leur absence éventuelle. L’employeur peut ainsi compenser leur absence et adapter le planning de travail en conséquence.
S’il existe une politique de télétravail dans l’entreprise, celle-ci peut contenir une disposition relative à la communication des absences. L’employeur peut également invoquer cette clause concernant la communication des absences en cas de grève.
Le règlement de travail peut également contenir des accords à ce sujet.
 
Conséquences pour l'employeur
Le travailleur n’a pas droit au salaire garanti, étant donné que la grève des transports publics a été annoncée au préalable et à temps.
Source:
Divers médias

Oeps,

Désolé, il s'est produit une erreur.

Veuillez réessayer plus tard.

Cette information est-elle utile pour vous ?

Oui Non

Quelle affirmation décrit le mieux votre feedback ?






Votre feedback

La version du navigateur que vous utilisez n'est pas optimale pour ce site web. La plupart des fonctions ne seront pas correctement prises en charge. La version que vous utilisez, n’est plus soutenue par Microsoft. Vous n’êtes donc plus protégé. Afin de pouvoir garantir la sécurité et la confidentialité de vos données, nous vous conseillons de passer le plus rapidement possible à Internet Explorer 11 ou d’utiliser la dernière version d’un autre navigateur.